Soutenance de thèse - Mme Aurélia CHRETIEN

  • Recherche
Publié le 1 décembre 2023 Mis à jour le 1 décembre 2023
Date(s)

le 15 décembre 2023

Lieu(x)

Campus Sciences du Sport

Promotion de la santé des athlètes de haut niveau : approche socio-écologique et rôle de la résilience

Membres du jury :

Mme Fabienne D'ARRIPE-LONGUEVILLE, Université Côte d'Azur, Directrice de thèse
Mme Anne VUILLEMIN, Université Côte d'Azur, Directrice de thèse
Mme Sandrine ISOARD-GAUTHEUR, Université Grenoble Alpes, Rapporteure
Mme Aurélie VAN HOYE, Université de Lorraine, Rapporteure
M. Eric FRUCHART, Université de Perpignan, Examinateur
M. Jean Philippe HEUZE, Université Grenoble, Alpes Examinateur
M. Didier JOURDAN, Université Clermont, Auvergne Examinateur

Résumé :

L’atteinte de la très haute performance implique pour les athlètes d’être quotidiennement confrontés à une multitude de contraintes, non sans risques pour leur santé, physique, mentale et sociale. Si la santé s’avère un déterminant majeur dans l’atteinte de la performance, il n’est pas rare que les athlètes s’en éloignent par l’adoption de certains comportements de santé non adaptés, ou par des conduites à risques telles que le dopage. Certaines études se sont donc focalisées sur la prévention des risques pour la santé des athlètes (e.g., prévention des blessures, du dopage, des désordres alimentaires ou encore plus récemment des violences sexuelles dans le sport). Néanmoins, même si certains comportements de santé ont d’ores et déjà été étudiés, généralement selon un point de vue individuel, la notion de promotion de la santé dans le contexte du sport de haut niveau est à ce jour encore peu explorée dans la littérature. Cette thèse s’est donc appuyée sur le modèle socioécologique de la santé, soit sur une approche multi-niveaux (i.e., intrapersonnel, interpersonnel, institutionnel et politique), afin d’appréhender la promotion de la santé des athlètes de haut niveau, notamment ceux accueillis dans des centres d’entraînement et d’expertise de la performance sportive (CREPS). Une première étude avait pour objectif d’explorer la perception de l’hygiène de vie et les facteurs favorables et défavorables à la santé des athlètes, aux différents niveaux du modèle socioécologique. L’identification de la résilience comme un déterminant central de la santé et de la performance chez les athlètes de haut niveau a conduit au développement et à la validation d’un questionnaire de mesure des qualités de résilience en contexte sportif : la RESilience In SporT (RESIST) scale (étude 2). Ceci a ensuite permis d’explorer les profils de résilience des athlètes de haut niveau, ainsi que leurs liens avec les comportements de santé, le bien-être psychologique et la performance (étude 3.1). Les résultats ont permis d’identifier deux profils de résilience (i.e., « résilience élevée » et « résilience modérée »). Les athlètes appartenant au profil de résilience élevée adoptaient des comportements de santé plus sains, et présentaient des niveaux de bien-être psychologique et de performance perçue plus élevés que les athlètes appartenant au profil de « résilience modérée ». Une étude complémentaire (3.2) montre également que si les facteurs de résilience différaient selon le mode de pratique (sport de loisir vs. sport de compétition), ainsi que selon le sexe, ils ne se distinguaient pas en fonction du niveau compétitif (niveau départemental et régional vs. niveau national et international). De nombreux déterminants sont impliqués dans la santé des athlètes, et au-delà des facteurs intrapersonnels favorables à la santé tels que la littératie en santé ou la résilience, d’autres facteurs situés à d’autres niveaux (interpersonnel et institutionnel) doivent également être considérés. Cette thèse montre l’intérêt d’appliquer l’approche socioécologique à la promotion de la santé dans le sport de haut niveau, et pointe l’importance des profils de résilience. Au-delà de la production de nouvelles connaissances scientifiques, l’ensemble de ces résultats a permis de fournir des recommandations pratiques quant à la promotion de la santé des athlètes de haut niveau accueillis dans des CREPS (étude 4).

Mots-clés : Promotion de la santé,athlètes de haut niveau,résilience,hygiène de vie,performance,

Date(s)
Le 15 décembre 2023 14:00 - 18:00
Lieu(x)
Campus Sciences du Sport